Romans ados / littérature young adults

Dangerous Secrets, tomes 1 & 2 : Iduna et Agnarr, la véritable histoire, de Mari Mancusi, et Maléfique, au coeur de la lande, de Holly Black  Katherine Marsh (Hachette Heroes, 2021)

 

Big Bones, Laura Dockrill (Robert Laffont, collection R, 2018)

 

Immortels, tomes 1 à 3, Cate Tiernan (Hachette Black Moon, 2011-2012)

 

Le Monde de Charlie, Stephen Chbosky (Sarbacane, 2012, réédition de Pas Raccord, 2008)

 

Ne jamais tomber amoureuse, Ne jamais te croire, Ne jamais t’embrasser, tomes 1 à 3, Melissa Marr (Albin Michel Jeunesse, Wiz, 2010-2011)

 

Sanguine, Cynthia Leitich Smith (Intervista, 2009)

 

Le Cercle meurtrier, Alexandra Sokoloff (Hachette Romans, 2008)

Le Monde de Charlie

Stephen Chbosky

traduit de l’anglais (Etats-Unis) par B. Longre

(Sarbacane, Exprim, 2012, réédition de Pas Raccord, 2008)
 

Au lycée, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas « raccord ». Aux yeux de son professeur de Lettres, qui lui fait découvrir les classiques américains, c’est sans doute un prodige ; les jeunes de son âge, eux, le voient comme un « freak ». Lui se contente de rester en marge des choses. Jusqu’au jour où deux seniors, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. La musique, le sexe, les fêtes : il va bien falloir que Charlie « s’implique». Mais une fois entré dans la danse, il ne pourra plus continuer longtemps à occulter son passé…

Ecrivain, éditeur, scénariste et réalisateur, Stephen Chbosky vit à New York.

http://editions-sarbacane.com/le-monde-de-charlie/

article d'Antoine Dole paru dans le n° 23 du magazine Sensitif 

Militant actif pour la défense des droits des homosexuels à NY, Stephen Chbosky est un témoin pluridisciplinaire : écrivain, scénariste, éditeur, réalisateur, autant de casquettes qui n’ont d’autre but que de témoigner d’une réalité où marginaux et vilains petits canards ont une place prépondérante. Pas étonnant, donc, de le retrouver co-créateur de la série « Jericho » (actuellement diffusée sur M6) où l’isolement et ses dérives sont des données obsessionnelles de premier plan.
« Pas raccord » est la traduction du roman culte « The perks of being a wallflower », traduit dans pas moins de six langues. On y suit Charlie, un ado « freak » pour ses petits camarades, lycéens formatés, mais un surdoué pour son prof de littérature qui tente de l’éveiller à sa singularité en lui proposant des oeuvres exigeantes et hors circuit. Bonhomme à deux vitesses, en dehors des normes assurément, et "parce qu'il est unique, le monde dans lequel il vit ne lui pardonnera pas d'exister". On se réjouit quand le pote homo et la jolie Sam décident de le prendre sous leur aile, de séances du Rocky Horror Picture Show en apprentissage de soi et de la vie : l’éveil est total. Le tour de force de Stephen Chbosky est de restituer cette adolescence faussement naïve, dont les bouleversements se révèlent à la fois drôles et douloureux. La langue chahutée du héros de l’édition originale est parfaitement confortée dans cette traduction habitée de Blandine Longre, restituant la singularité du bonhomme : de la (dé)construction syntaxique particulière et baignée d’un lexique azimuté, émerge un Charlie à fleur de peau, tout en décharges, faux contacts et explosions. (A. Dole)

Capture d’écran 2018-10-18 à 19.49.38.pn
Capture d’écran 2018-10-22 à 23.34.39.pn
9782221217085ORI.jpg

Big Bones

Laura Dockrill

traduit de l'anglais (Grande-Bretagne) par B. longre

Robert Laffont, Collection R, 2018

Je ne suis pas grosse, j’ai juste de gros os !

Salut, moi, c’est Bluebelle, alias BB, alias Big Bones, rapport à mes « gros os ». J’ai seize ans, je suis une gourmande, et je ne m’en cache pas. En même temps, ce serait un peu diffi cile à dissimuler, vu mes rondeurs…
Seul souci, après une crise d’asthme, maman m’a emmenée chez un médecin qui m’a OBLIGÉE à tenir un journal de ce que je mange. Sauf que moi, je m’aime comme je suis, et je n’ai aucune envie de guérir puisque je ne suis pas malade ! Bourré d’humour et d’amour, Big Bones est un délicieux pied-de-nez à la grossophobie.
À consommer sans modération !

Un extrait du roman

https://fr.calameo.com/read/000913544ede779dc7703

L'éditeur

https://www.lisez.com/livre-grand-format/big-bones-edition-francaise/9782221217085

Un article sur MadmoiZelle

http://www.madmoizelle.com/big-bones-laura-dockrill-critique-907051

Sanguine

Cynthia Leitich Smith

traduit de l’anglais (Etats-Unis) par B. Longre

(Intervista, 2009)

Austin, Texas. Depuis la mort de ses parents, Quincie, lycéenne de 17 ans, gère le restaurant familial avec l’aide de son oncle. L’affaire périclitant, celui-ci lance l’idée d’un établissement thématique : Sanguini’s, un restaurant vampirique ! Quand le chef cuisinier est assassiné, tout bascule. Kieren, l’ami d’enfance de Quincie, est soupçonné. Entre thriller gothique et quête amoureuse, entre rire et terreur, sexe et sentiments, fantastique et réalité, SANGUINE est un roman fascinant qui porte à l’incandescence de façon très originale ce nouveau phénomène littéraire qu’est la « bit-lit » (la littérature qui mord) dont Twilight de Stephenie Meyer est le représentant romantique. Quincie, la narratrice, est une adolescente de son temps, résolument transgressive, pas du tout éthérée, une battante avec son franc-parler et ses désirs explicites. Le ton du roman est… mordant et débridé, volontiers ironique. SANGUINE aborde, sans pruderie mais sans vulgarité, la sexualité inhérente au thème du vampire, c’est-à-dire la part d’animalité qui est en nous. Il est d’une grande finesse dans l’analyse du processus ambigu de fascination-répulsion qui s’installe entre les proies et les prédateurs, les bourreaux et les victimes. Un roman résolument « young adults », pour grands ados de notre époque et pour adultes, qui séduira un très large lectorat.

Cynthia Leitich Smith, journaliste et écrivain, amérindienne de la tribu des Creeks, vit à Austin, Texas. Elle a publié de nombreux romans pour la jeunesse, des albums ainsi que des nouvelles, et se montre très active dans ce domaine (rep o rtages, articles, interventions, ateliers d’écriture, etc.). SANGUINE, son premier roman pour grands adolescents, a été très bien accueilli aux USA, certains l’ont surnommée « The Anne Rice for teen readers. »

Capture d’écran 2018-10-18 à 13.51.00.pn
le-cercle-meurtrier-37365.jpg

Le Cercle meurtrier
Alexandra Sokoloff
traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Blandine Longre

Hachette, collection Black Moon, 2008

 Vacances de Thanksgiving. Le campus est déserté. Roxane est restée seule à Mendenhall. Ame solitaire, noyée dans ses idées noires, la jeune femme a décidé d'en finir avec la vie. Mais dans la salle commune où elle a trouvé refuge, d'autres étudiants sont également présents...

"The Harrowing is a real page-turner. Alexandra Sokoloff raises a fine crop of goosebumps and shivers. A first novel of unusual promise. " IRA LEVIN, author of Rosemary's Baby and The Stepford Wives.

un extrait du roman

https://fr.calameo.com/read/00000004601ab277b51b8

sur le site d'Alexandra Sokoloff

http://alexandrasokoloff.com/harrowing.php

Le choix des libraires

http://www.lechoixdeslibraires.com/livre-50429-le-cercle-meurtrier.htm

Ne jamais tomber amoureuse

Ne jamais te croire

Ne jamais t'embrasser

Melissa Marr

traduits de l'anglais (Etats-Unis) par Blandine Longre

Albin Michel jeunesse, Wiz, 2010-2011 (et en Livre de Poche Jeunesse)

Aislinn les voit depuis toujours, lui et les siens. Aussi cruels que séduisants, ils se déplacent sans bruit dans le monde des mortels. Depuis quelques jours, l'un d'eux poursuit inlassablement Aislinn. Il chuchote à son oreille qu'elle est l'Élue. Aussi charmée que terrifiée, Aislinn le repousse de toutes ses forces. Jusqu'au jour où il lui révèle pourquoi il a tant besoin d'elle...

« Melissa Marr est la première à donner au genre souvent traité du conte de fées moderne une touche de glamour. [...] Même les plus réticents à la fantasy ou aux contes de fées voudront se plonger dans ce livre. » Publishers Weekly

sur le blog de Clarabel

http://blogclarabel.canalblog.com/archives/2010/01/04/16243289.html

Capture d’écran 2018-10-22 à 17.43.44.pn
Capture d’écran 2018-10-22 à 17.46.51.pn

Immortels

Cate Tiernan
Tomes 1 à 3 (La Fuite, La Traque, La Guerre)
traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Blandine Longre
Hachette, Black Moon, 2011-2012 (et en Livre de Poche Jeunesse)

La nuit dernière, tout mon univers s'est écroulé. Et j'ai dû disparaître. Incy, mon meilleur ami est allé trop loin. Il n'avait pas le droit d'agresser ce type sans raison. Et surtout, jamais il n'aurait dû voir cette marque dans mon cou, que je cache depuis 459 ans. Voilà comment je me retrouve dans un camp de redressement pour immortels qui veulent filer droit. Passer mes journées à avoir des pensées positives et une alimentation équilibrée... très peu pour moi. Pourtant, je dois rester, je le sens. Ce type, Reyn, je l'ai déjà croisé quelque part. Mais où et quand ?

Les premières pages à lire en ligne